Le télétravail après le confinement
Teletravail par yomedia

Nous en sommes sortis ! Vous avez peut-être utilisé Skype, Zoom, Whatsapp, etc, et finalement quelle est votre expérience. Si vous avez besoin de maitriser l’outil télétravail, j’espère que cet article va vous intéresser. 

Et maintenant le télétravail les pour / les contre et focus sur la vidéo outils télétravail évidemment !

1 – Les “pour”

 
 “

Gain de temps, gain de stress, gain d’argent

Simple et clair le télétravail fait gagner sur les trois points ci-dessus. Si on avait dit à un cadre des années 50 en France : tu pourrais de chez toi produire et partager ton travail et garder un lien social par visioconférence avec tes collègues et ton management, combien aurais cru à cette proposition ? Aujourd’hui, c’est possible et indiscutable. Tousons vite sur ces gains temps pas de bouchons, de kilomètres, de stress et pas d’essence, l’écosystème hérité des années 60, du “tout voiture” tomberait-il ? 

Le boost du covid : une mauvaise publicité ?

Le télétravail mis en avant par le contingentement n’est pas la référence positive par définition. Mais il émane des guerres parfois des changements positifs. Dans le cas des procédures de soins Covid et maladie broncho-pulmonaires, les soins ont évolué. Il existe dans chaque pays de nouveaux moyens, une pratique intense, plus de personnels formés etc. Le développement du télétravail est un bénéfice de cette crise majeure et de cette terrible épidémie mondiale. Prenons en compte qu’il y aura mondialement un avant et un après covid 19 et que le télétravail est une chance. Le télétravail n’est alors pas un pis-aller mais une opportunité de changer les habitudes et les comportements liés au travail.

Écologique et mondialisme

A priori ces deux termes ne s’aiment pas ! Attaché à un développement capitaliste et anarchique le mondialisme est le sens de l’histoire depuis 60 ans, la terre est un village et son marché économique est partout. On fabrique en Chine, on labellise en Californie et on vend son iPhone en France 🙂 L’idée de l’écologie est loin d’être la priorité mais (comme souvent) il va bien falloir plier devant ce qu’on appelle le défi climatique car c’est bien ces enjeux qui feront le 21 ème siècle. Et le télétravail est un moyen d’action et il n’est pas si “colibri”* que ça. Moins d’émissions de Co2, moins d’avion, de kérosène, une réflexion sur l’efficacité au travail et la place des échanges professionnels, nous avons tous sur terre du changer nos habitudes et conclusion des images hallucinantes de New Delhi, de Pékin, de Paris. Ci-dessous l’analyse Inéris :

Après une version France mise en ligne la semaine dernière (20 avril nb yomedia), l’Ineris a développé une version Europe de l’outil permettant de visualiser quotidiennement les effets du confinement sur les concentrations de dioxyde d’azote et des particules.” VOIR LE SITE INERIS* 

histoire du colibri dans l’écologie en savoir plus (exemple de site consacré au sujeté

Sans parler des chants des oiseaux à Paris et des dauphins dans les Calanques Marseillaises. Indiscutablement sans l’activité humaine quotidienne notre terre va mieux. Développer le télétravail va dans le sens de l’écologie.

Vous voulez produire vos videos en interne

Rien de plus simple, enfin presque ...

2 – Les “contre”

 
 “

Le grand bond en avant du télétravail à marche forcée comporte bien évidemment des failles. Tout d’abord on ne peut pas tout gérer à distance et le télétravail n’est possible que pour certains. L’organisation du travail et une nouvelle réflexion du management doivent être envisagées.

Il faudra conserver certaines réunions parce que vous aurez besoin de fluidité des échanges, parce que techniquement vos interlocuteurs n’ont pas les outils adéquats ou simplement car il est agréable de se voir (vraiment), de s’embrasser, se serrer la main et sentir une ambiance, etc. l’être humain a besoin de rencontre et chaleur humaine. Enfin réunir physiquement ses collaborateurs est aussi une approche relation de puissance et hiérarchie qui aura toujours ses adeptes et son intérêt. 

“Demain le COVID 19 et d’autres seront toujours là et nous devons nous adapter. Travailler en toute sécurité va être de la responsabilité de tous. Cette crise mondiale jamais vue est un détonateur.”

3 – Dans ce contexte le rôle de la vidéo, passons aux choses sérieuses !

Zoom… sur le télétravail et donc les fameuses visioconférences. Ces vidéos en direct pallient notre besoin de se voir et s’entendre. Pour le management c’est un moyen logique pour conserver un lien, un contrôle, une hiérarchie etc. Pour le salarié, le formateur etc la visio est utile pour comprendre, expliquer, s’adapter et prouver.

Le direct : prenez n’importe quelle plateforme de visioconférence si vous ne respectez pas la technique vidéo et audio : vous ne pourrez pas développer votre télétravail. on n’utilise pas un outil qui ne marche pas, qui fait mal aux oreilles et aux yeux. Si vous voulez développer votre télétravail et vos visios, soit faites appelle à un pro soit prenez le temps de mettre un processus précis. Rien de compliquer mais soyez clair et précis.

Gérer l’image en visio est essentielle c’est le premier rapport qu’on a avec là/les personnes. 

Gérer l’audio est le +++++ important. On tolère une mauvaise image, on n’accepte pas un son dégradé.  

(une vidéo d’explication plus complète sur le sujet est en cours de réalisation au 05 mai 2020)

Pensez aux vidéos enregistrées !

C’est une idée qui peut tout changer. Prenons, les organismes de formation : ils ont une belle avance, ils ont compris quand mettant un stock de vidéo mis à la disposition ils seraient économiquement rentables. Gérer le “live” est indispensable mais gérez vos vidéos en stock (les enregistrer puis les diffuser) sera l’élément déclencheur à votre nouvelle stratégie.

Gain de temps, de moyen et maitrise du message

Enregistrez vos messages vidéos peuvent rendre vos propos plus clairs. Vous allez avoir la maitrise de vos propos puisque vous allez pouvoir les écouter, les voir et pallier à d’éventuelles erreurs et vous allez pouvoir insérer des exemples imagés, des schémas etc. Si vous mettez ce nouvel outil vidéo en interaction avec vos autres moyens de management ou commerciaux vous êtes dans le sens de l’histoire et vous allez gagner en productivité, en rentabilité, en management et en sérénité.

Nathaniel Zoberman

Réalisateur vidéo, conseil en communication et formateur

Et cette explication pour rappeler l’orientation professionnelle de mon agence. Chargé des productions et formateur, je vois que beaucoup de réalisateurs (notamment youtubeurs) ont beaucoup 🙂 de talent et je suis souvent admiratif voir “vexé” :-)) (faut l’avouer) devant autant de talent. Depuis 20 ans, je conseille, produit des supports de communication, en essayant d’aider efficacement avec pertinence mes clients professionnels. Ma grande fierté est d’avoir (et d’avoir eu) des contrats sur le long terme, avec pour les clients des résultats commerciaux, des ventes, des démos, des projections, ou des formations qualifiantes. Nous faisons équipe et yomedia joue son rôle d’équipier à 100 %.
L’objectif dans le monde pro est souvent moins “fun”. On a des contraintes de budget, des contraintes de temps, une hierarchie, nos interlocuteurs ont aussi des comptes à rendre. Souvent il y a des délais et des contraintes de tournages et il n’est pas toujours facile de parler d’esthétisme. Les tournages pro n’ont pas grand chose à voir avec un tournage tuto youtube ou instagram ou facebook. La production PRO au final est le résultat d’un travail : 
– d’audit en amont
– d’un brief de communication
– d’un sypnosis validé, d’un texte Vo, titrage, charte graphique etc etc. 
Dans un tournage vous êtes au service de votre client et c’est toute la différence.